le projet
seemake

Le projet de R&D SeeMake a pour objectif de créer un système global de production de modules de formation 3D full web avec Réalité Augmentée, destinés à l’industrie, pour la formation et l’assistance technique directement accessible depuis le poste de travail

objectifs

L’objectif du projet SeeMake est de concevoir, développer et tester en environnement industriel un système global de production et de gestion de modules de formation 3D full web (sans plugin) pour la formation et l’assistance technique des techniciens/opérateurs au poste de travail.

Les enjeux

Ce système intègrera l’utilisation de la Réalité Augmentée en s’appuyant sur une technologie de recalage novatrice permettant une superposition précise et robuste d’éléments virtuels sur la réalité, et ce sans instrumentation invasive de l’environnement de formation (ie. pas de marqueurs additionnels). Les formations devront être accessibles directement sur les terminaux métiers des opérateurs : outils de diagnostic par exemple, ou terminal informatique embarqué dans le véhicule.

Démonstrateurs

RENAULT Academy, partenaire utilisateur final/validateur de la solution, met à disposition l’environnement technique nécessaire (ateliers, équipement...) pour l’application et le test de deux démonstrateurs de formation. Un des points forts adressé par le projet est de permettre l’interaction entre l’environnement de formation 3D et les outils métiers existants d’une part (Ex : outil de diagnostic CLIP) et les terminaux informatiques embarqués d’autre part (Ex : R-Link de RENAULT). L’accessibilité des formations directement dans la voiture est un objectif des plus intéressants à l’heure du véhicule communicant.

En effet, pour certains métiers, l’accès à la formation à distance sur PC n’est pas aisé sur le lieu de travail. Par exemple les mécaniciens, tout comme de nombreux professionnels, ne disposent pas d’accès au réseau informatique de formation -LMS- de l’entreprise, car ces métiers sont des productifs et ils ont peu de temps à consacrer à la formation.

Pour les formations « on demand » sur les postes de travail

Un des objectifs du projet est donc de pouvoir rendre accessible les formations 3D/RA directement à partir des outils métiers utilisés par les opérateurs :

  • Valise de diagnostic « CLIP » ;
  • Terminaux embarqués « R-LINK » qui sont ni plus ni moins que l’équivalent d’une tablette intégrée dans un Tableau de Bord et qui font de ce véhicule un véhicule connecté avec des services web, de messagerie et de catalogue d’applications ;
  • Les formations seront également accessibles sur PC et tablettes ;
  • Tablettes Après-Vente ou Vendeurs qui équipent désormais les personnels de nos réseaux et sont connectés aux DMS (Data Management System) ;
  • Egalement les outils permettant la diffusion plus traditionnelle à l’apprenant tels que le LMS (Learning Management System) ou d’autres portails à l’étude actuellement chez Renault.

Les formations sont alors disponibles « à la demande/on demand », en fonction d’un besoin précis du professionnel en situation de travail, afin de créer un ancrage pédagogique plus fort.

Concrètement, le technicien pourra faire appel à une Base de Données 3D et aux données pédagogiques associées, simplement en pointant la caméra de son terminal métier sur l’équipement dont il souhaite obtenir des informations.

résultats attendus :

Les résultats du projet SeeMake seront :

  • Un système complet de gestion de contenu de formation interopérable 3D temps réel full web intégrant une fonctionnalité de Réalité Augmenté appliquée à la formation ‘on-site’ fonctionnant avec tout type de matériel (tablettes, lunettes...) ;
  • 2 démonstrateurs de contenus de formation 3D temps réel avec réalité augmentée consultables sur les terminaux métier des utilisateurs et sur les terminaux embarqués des véhicules.

Démonstrateur 1 dit « geste métier » :

Dans le cadre du déploiement et de la commercialisation du véhicule électrique selon RENAULT, également appelé véhicule Z.E. (Zéro Emission), les techniciens du Réseau doivent être formés à de nombreux gestes métier en rapport avec la sécurité des personnels liés au risque électrique (400V en sortie de la batterie).

Ces manipulations sur un véhicule électrique nécessitent l’acquisition de gestes spécifiques permettant la consignation/ déconsignation d’un véhicule électrique, opération obligatoire pour autoriser un personnel à intervenir en réparation sur ces véhicules accidentés ou non. Il s’agit donc de manipuler un « verrou » qui coupe la relation entre le véhicule et sa batterie permettant alors au technicien d’intervenir sur ce véhicule en toute sécurité tout en respectant une méthodologie stricte et le port d’équipements de protection individuelle.

Cette démarche de formation et d’acquisition d’un geste métier lié à la sécurité est réalisée en formation présentielle mais pourrait nécessiter un exercice a posteriori en situation simulée grâce à la 3D afin d’ancrer ce geste dans la méthodologie d’intervention sur un véhicule électrique et ainsi prévenir les risques physiques d’une manipulation non conforme et assez rare encore à ce jour.

Démonstrateur 2 dit « découverte produit » :

Dans le cadre de la commercialisation d’un nouveau moteur de la gamme RENAULT, nous produisons des supports de formation qui expliquent le différentiel de conception ou d’usage entre ce nouveau moteur et la précédente version, nous appelons cela « la formation par écart ». La conception d’un moteur ainsi que sa mise au point sont des postes très couteux pour l’entreprise tant en conception qu’en commercialisation si des défauts apparaissent ; il est donc essentiel de former les techniciens de nos réseaux aux nouveautés de ces moteurs.

impact du projet

Le projet impactera l’ensemble de la chaine de valeur et de compétences du secteur de la formation : conception, production, diffusion.

Impacts sur l’emploi

  • Direct : le projet vise la création pour les PME de 4 emplois pendant le projet et 13 emplois après. Ces emplois seront essentiellement basés en Ile-De-France.
  • Indirects : Des formations plus efficaces permettent in-fine une meilleure employabilité des salariés, particulièrement dans les secteurs industriels, en proie à de nombreuses évolutions ces dernières années. De plus, les résultats du projet permettront de générer des emplois indirects sur l’ensemble de la chaîne de valeur du secteur de la formation industrielle (grands groupe, sous-traitants industriels, éditeur, développeurs...)

Impact sociétaux et environnementaux

  • Réduction des émissions CO2, en raison des déplacements évités grâce aux formations « on demand » et « in situ ». Si ces nouvelles modalités de formation remplacent 50% des formations présentielles classiques, les émissions évitées seraient alors de 640 tonnes CO2/an ;
  • La réduction des accidents du travail, avec une limitation des déplacements professionnels ;
  • Un meilleur équilibre vie professionnelle/vie privée en limitant les nuitées hors domicile du fait de la formation en présentiel ;
  • L’adaptation de la formation au besoin de l’apprenant réduit ainsi son stress lié à l’effort de mémorisation nécessaire si la formation était suivie en amont de son besoin ;
  • La montée en compétence de l’ensemble des employés avec la possibilité de former plus de personnes, permettant d’une part de réaliser une économie d’échelle et d’autre part de développer la compétitivité de l’entreprise.

Impacts économiques

L’apport de la bonne information à la bonne personne directement sur le site, et directement sur l’équipement à maintenir ou à réparer permet :

  • Un gain de temps et donc une réduction des coûts de formation ;
  • Une diminution du taux d’erreur et des risques durant les opérations de maintenance ;
  • Un gain de productivité pour les entreprises.

agenda

Télécharger l’agenda au format PDF

organisation du projet

Télécharger au format PDF

partenariat

STRASS PRODUCTIONS produit (depuis 1986) des supports numériques de formation : vidéo interactives, e-learning, serious games. Cette offre de formation à distance a été développée depuis la création de l’entreprise et a suivi les évolutions technologiques. Elle est aujourd’hui portée par STRASS Games et STRASS E-learning (pôles de compétence crées en 2004 et 2010)
Les développements informatiques sont effectués par la filiale KOKOPELLI. Les travaux de recherche menés par les 2 entreprises ont permis la mise au point d’outils HTML5/CSS3/JavaScript/WebGL pour produire des supports full web interopérables et multi-modaux et incluant la 3D Temps Réel.
La société DIOTA® dispose, grâce à son partenariat avec le CEA, d’une technologie de Réalité Augmentée particulièrement adaptée aux usages industriels. Elle a développé un progiciel de RA qui intègre cette technologie. Ce progiciel se connecte directement aux systèmes d’information industriels et s’utilise via des dispositifs matériels standards. Il permet de créer et déployer des expériences de RA visant notamment à assister la réalisation de gestes techniques ou à décrire des phénomènes industriels de complexité variable.
Bénéficiant d’un savoir-faire unique issu d’une culture de l’innovation, CEA Tech a pour mission de produire et diffuser des technologies pour en faire bénéficier l’industrie, en assurant un « pont » entre le monde scientifique et le monde économique. Au sein de CEA Tech, l’institut CEA LIST focalise ses recherches sur les systèmes numériques intelligents. Ses programmes de R&D sont entre autre centrés sur le manufacturing avancé, les systèmes embarqués, l’intelligence ambiante.
Le laboratoire public de recherche IRIT / équipe VORTEX est partenaire du projet MAJE3D (E-EDUCATION), auquel participent les 2 PME. Par ailleurs un des enseignants-chercheurs de l’équipe VORTEX participe au projet de R&D GENERIC SG auquel participe également STRASS Productions et Kokopelli, aux côté de 6 Universités Numériques Thématiques.
RENAULT ACADEMY a lancé depuis 10 ans une politique d’innovation forte en ingénierie pédagogique et en réalisation de supports 'nextgen' de formation : serious games, ateliers 3D, hologrammes, etc. STRASS PRODUCTIONS et KOKOPELLI sont fournisseurs de RENAULT depuis 1993 pour la réalisation de supports de formation à distance et de supports de communication digitale. Le CEA a également travaillé avec RENAULT dans le cadre du projet FUI SIFORAS et Diotasoft a travaillé avec RENAULT pour la sortie de la nouvelle Twingo.

valeur ajoutée de la collaboration

La complémentarité des partenaires a été recherchée afin de répondre aux objectifs du projet :

  • Recherche technologique : IRIT (équipe Vortex), STRASS Productions, Kokopelli, DIOTASOFT et CEA-LIST,
  • Mise en œuvre de l’innovation technologique en environnement réel au service de l’innovation pédagogique : STRASS Productions, DIOTASOFT et RENAULT Academy,
  • Valorisation économique des résultats : STRASS Productions, Kokopelli et DIOTASOFT,
  • La création et l’animation d’un Groupe d’Utilisateurs externe du monde industriel par la mobilisation des réseaux des partenaires de SeeMake,
  • Une antériorité du travail commun pour l’ensemble des partenaires qui favorisera un bon fonctionnement du partenariat et du projet.

strass prodution

Créée en 1986, producteur audiovisuel et spécialiste reconnu en création plurimédia, STRASS Productions (www.STRASS.fr) a développé une expertise unique en matière de films, jeux, sites Internet et programmes interactifs dans les domaines de la communication et de la e-formation. Les activités sont réparties par pôles spécialisés :

  • STRASS E-Learning réalise des supports de formation numériques pour les entreprises et les organismes publics : e-learning, serious game, video-game, mobile-learning. STRASS Games réalise des serious games pour la formation avec STRASS E-Learning et des jeux grand public pour l’edutainment. Développeur agréé Nintendo Wii et Nintendo DS, STRASS Games développe également des jeux en coédition/coproduction sur les plateformes Wii, DS, PC, mobiles et Internet.
  • Terra Project édite des films et des supports numériques (on line, off line) pour le secteur de l’éducation.
  • La reconnaissance du public et des médias, les prix attribués aux productions attestent de leur qualité. L’excellence des réalisations tient dans l’association de deux expertises : celle de la création pluri média et du jeu avec celle de la maîtrise des contenus. STRASS Productions propose un haut niveau de créations graphiques 3D/2D.
  • Dans le secteur des entreprises des Grands comptes, tels Renault, Clarins, Volkswagen, Michelin, Audi, Lafarge... font partie du portefeuille clients, certains depuis plusieurs années, que ce soit pour la réalisation de suports de communication ou pour la réalisation de supports de e-formation.

kokopelli

Kokopelli est spécialisé dans les développements de programmes logiciels à usage du web, de systèmes de gestion de contenus utilisant principalement les langages du logiciel libre (Linux, Apache, MySQL, PHP), et les langages de programmation HTLM5, CSS3, ainsi que la mise en place de sites à valeur ajoutée technologique en utilisant des webservices et/ou des sites sécurisés (par Token virtuel ou physique). L’entreprise a développé plusieurs outils à base de langages Open Source : un outil de gestion de contenus (CMS) K-line ; un outil d’administration de base de données K-base ; un outil de workflow (Webprojektor) et un moteur d’édition de modules de e-learning en HTML5/CSS3, KLE-SG.

diotasoft

Fondée en 2009 avec pour mission première d’offrir des services à très forte valeur ajoutée dans le domaine de la 3D interactive, DIOTA® développe depuis 2013 des solutions logicielles de Réalité Augmentée pour l’industrie. Ces solutions intègrent des briques technologiques novatrices issues de son laboratoire commun avec le CEA créé en 2011. Génériques et plug-and-play, elles permettent de lier l’espace opérationnel humain aux systèmes d’information industriels et s’adaptent à de nombreux cas d’usages standards et spécifiques. Les axes de verticalisation privilégiés sont l’assistance au geste technique et la formation.

irit (équipe vortex)

L’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT) représente un des plus important potentiel de la recherche en informatique en France avec un effectif global de 254 chercheurs et enseignants-chercheurs, 256 doctorants, 120 chercheurs contractuels post-docs et invités, 43 ingénieurs et administratifs. L’équipe VORTEX comprend 20 enseignants-chercheurs et 25 doctorants et regroupe des compétences dans les domaines de l’informatique graphique, de la vision par ordinateur, de l’intelligence artificielle et des environnements 3D distribués.
L’Equipe VORTEX (Visual Objects from Reality To Expression) regroupe des compétences dans les domaines de l’informatique graphique, de la vision par ordinateur, de l’intelligence artificielle et des environnements distribués. Ce regroupement de compétences permet à l’équipe VORTEX d’aborder les différentes problématiques liées aux mondes virtuels ou augmentés de façon cohérente, tant d’un point de vue fondamental avec des travaux au coeur de l’informatique graphique et de la vision par ordinateur, que de façon transverse avec des travaux en réalité virtuelle, Réalité Augmentée et applications multimédia distribuées.

cea list (laboratoire list)

Le CEA LIST mène ses recherches en partenariat avec les grands acteurs industriels du nucléaire, de l’automobile, de l’aéronautique, de la défense et du médical pour étudier et développer des solutions innovantes adaptées à leurs besoins. Il réalise une recherche qui va du concept de système jusqu’au démonstrateur, contribuant au transfert de technologies et à l’innovation par l’émergence de nouvelles entreprises. Au sein du CEA LIST, les cinquante chercheurs du laboratoire Vision et Ingénierie des Contenus, LIST, mènent des recherches sur l’analyse et l’interprétation de données multimédia.
Les travaux du laboratoire concernent en particulier les applications de vidéo-protection et les nouvelles applications liées à la mobilité (réalité augmentée, gestion des contenus multimédia, applications mobiles embarquées). Au sein de ce consortium, le CEA LIST apporte non seulement son expertise en localisation 3D temps-réel par vision – brique technologique essentielle à la Réalité Augmentée – mais aussi son expérience en terme d’adaptation et de diffusion des nouvelles technoligie pour l’industrie.

renault academy

RENAULT Academy (RAC) est l’entité responsable de l’ingénierie de formation du réseau vente et Après-Vente de la Direction Client pour les marques du Groupe, dans tous les Pays où elles sont commercialisées.
A ce titre, RENAULT Academy est « architecte de formation ». Il lui incombe la responsabilité de concevoir les dispositifs de formation, de faire réaliser la production des contenus pédagogiques et d’en assurer leur diffusion effective à l’International. Cette production donne lieu à des MASTER qui seront mis à disposition des Pays, traduits et adaptés par eux en vue de leur déploiement.
L’ingénierie de formation de RENAULT Academy vise à développer et à maintenir le niveau de compétence du réseau commercial. L’objectif est d’avoir un niveau de compétence adapté pour que le réseau offre un service de qualité, efficace et efficient vis-à-vis des nouveaux produits que le Groupe commercialise dans son réseau de vente et sache transférer la valeur du produit aux clients.

prestataire pno

Créé en 1984, PNO a plus de 30 ans d’expérience dans l’accompagnement de projets collaboratifs. Il est le cabinet leader en Europe en conseil stratégique et opérationnel en Innovation et son financement avec, notamment, l’acquisition récente des divisions Grants & Incentives de Ernst&Young et de Deloitte, aux Pays-Bas et en Belgique. Composé d’une équipe pluridisciplinaire, il regroupe 350 experts dans 12 pays, qui travaillent pour 5000 clients de toutes tailles, de la startup à la multinationale, voire publics (universités, organismes de R&D, organisations, administrations) jusqu’à la Commission Européenne.
PNO intervient opérationnellement, à la demande, à toutes les étapes de la mobilisation des financements publics, en partant des projets, de la définition de ceux prioritairement finançables jusqu’à leur administration en phase de réalisation. En support à l’activité de conseil en financement public, PNO a développé une expertise unique en conseil et service à la R&D et l’Innovation, de sa définition à sa mise sur le marché.

présentation des financeurs

Le projet SeeMake a été financé dans le cadre de l’appel à projets du fonds unique interministériel (FUI) 17, dédié au financement de projets des pôles de compétitivité.
Ce projet est donc soutenu par BPIfrance, la Mairie de Paris et Conseil Régional d’Île de France.
De plus, ce projet et ses participants a été labellisé par le pôle de compétitivité Cap Digital.
Enfin, la validation du contenu technique et de la proposition financière est assurée par la Direction Générale des Entreprises.

bpifrance

Bpifrance accompagne les entreprises pour voir plus grand et plus loin et faire émerger les champions de demain. De l’amorçage jusqu’à la cotation en bourse, du crédit aux fonds propres, Bpifrance offre, dans votre région, des solutions de financement adaptées à chaque étape de la vie de votre entreprise :

  • Aide aux entreprises dans leurs premiers besoins d’investissement : amorçage, garantie, innovation ;
  • Soutien de la croissance des PME partout en France : capital-risque et développement, « build-up », cofinancement, garantie ;
  • Renforcement des ETI dans leur développement et leur internationalisation : capital développement et transmission, cofinancement, crédit export, accompagnement ;
  • Participation au rayonnement des grandes entreprises et stabilisation de leur capital : capital transmission, cofinancement crédit export, accompagnement.

la mairie de paris

La direction du développement économique, de l’emploi et de l’enseignement supérieur a vocation à gérer directement les dispositifs municipaux et départementaux mis en oeuvre dans le domaine du développement économique, de l’emploi, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

conseil régional d'ile-de-france

En adoptant sa Stratégie régionale de développement économique et d’innovation (SRDEI) en 2011, la Région s’est résolument engagée dans un soutien renforcé aux PME franciliennes, tenant compte de l’impératif de la conversion écologique et sociale de l’économie.
Malgré les fortes contraintes budgétaires pesant sur les finances publiques, la Région a confirmé le maintien jusqu’en 2015 de l’enveloppe dédiée aux pôles franciliens de compétitivité pour le soutien à la gouvernance et aux projets FUI (soit 30 M€).
La Région Île-de-France maintiendra également son soutien aux pôles de compétitivité franciliens au travers de leurs événements annuels (Futur en Seine, GreenCity, etc.) et de l’animation des filières prioritaires définies dans la Stratégie Régionale de Développement Économique et d’Innovation (SRDEI), pour un montant annuel de près de 4 M€.
La Région a fait du soutien aux pôles de compétitivité, aux filières et plus largement à l’innovation un des fers de lance de sa politique de reconquête industrielle en Île-de-France.

cap digital

Cap Digital oeuvre à faire de la Région Île-de-France l’une des références mondiales du numérique tant d’un point de vue économique que stratégique. Cap Digital organise le festival Futur en Seine, rendez-vous mondial annuel des forces vives de la création, de l’innovation et de l’économie numérique désireuses d’exposer, rencontrer, débattre, d’exprimer et de partager une vision du futur avec le grand public.
Le pôle Cap Digital a pour mission de contribuer à la compétitivité et la visibilité de ses membres, aux niveaux national et international, et à l’attractivité du territoire, en s’appuyant sur la mise en réseau et la collaboration, et en agissant sur les leviers que sont : la recherche, l’innovation, l’évolution des compétences, la transformation numérique des entreprises et des marchés, le soutien à la croissance des PME et à la coopération entre PME, grands comptes, laboratoires et financeurs.

direction générale des entreprises

Placée sous l’autorité du ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, la DGE a pour mission de développer la compétitivité et la croissance des entreprises de l’industrie et des services. Ceci passe par le développement des nouveaux secteurs, notamment dans les services aux entreprises et à la personne, par le soutien et la diffusion de l’innovation et l’anticipation et l’accompagnement des mutations économiques, dans un objectif de croissance durable et d’emploi.
Elle analyse les meilleures pratiques internationales, écoute les acteurs économiques pour être une force de propositions des ministres dans tous les domaines de la compétitivité des entreprises.
La DGE comprend, outre un secrétariat général chargé d’assurer son fonctionnement :

  • Le service de l’industrie ;
  • Le service de l’économie numérique ;
  • Le service du tourisme, du commerce, de l’artisanat et des services ;
  • Le service de la compétitivité, de l’innovation et du développement des entreprises ;
  • Le service de l’action territoriale, européenne et internationale.

actualités

nouveautés et évènements

octobre 2015

Strass Productions a participé en octobre 2015 aux rencontres IT3D à Toulouse, la européenne de la 3D immersive et collaborative et y a tenu une conférence sur les nouveaux enjeux pédagogiques de la réalité augmentée/réalité virtuelle dans la transmission de la connaissance. Cette conférence a permis de présenter les travaux du programme Seemake.

avancées du projet